Cameroun : JFN-IT ou le pari du banquier Alphonse Nafack dans la formation aux nouvelles technologies

[Digital Business Africa] – Administrateur directeur général d’Afriland First Bank, banquier chevronné, passionné d’éducation et de formation, Alphonse NAFACK a fait parler de lui ces dernières semaines. Non pas dans ses activités à la banque qu’il dirige, mais par une nouvelle activité : l’éducation. Notamment à travers l’actualité de l’Institut supérieur de formation en technologies baptisé Jacky Felly Nafack Institute of Technology, en abrégé JFN-IT. Un institut lancé en octobre 2020 et qui s’inscrit dans une trajectoire de différenciation au sein d’un paysage universitaire camerounais en pleine mutation.

A travers cet institut basé à Bonamoussadi Douala au Cameroun, Alphonse NAFACK veut donner l’opportunité aux milliers d’étudiants Camerounais et d’ailleurs de poursuivre leurs études universitaires dans les sciences et technologies, entre autres spécialités.

Pour cela, des partenariats sont annoncés avec des firmes, des instituts et des universités nationales et internationales en vue d’offrir à ses futurs étudiants une formation de qualité. Le dernier partenariat en date est celui annoncé le 14 avril 2021 entre la JFN-IT et Google Cloud. Objectif,  former et développer, dès la rentrée universitaire 2021-2022, des compétences, des étudiants et des professionnels dans les  technologies Google Cloud et autour de la gestion de données, du développement d’applications, des infrastructures cloud, du Machine Learning et de l’Intelligence artificielle. JFN-IT pourra donc former et certifier ses apprenants au grade d’Associate Cloud Engineer de Google.

Cameroun : JFN-IT ou le pari du banquier Alphonse Nafack dans la formation aux nouvelles technologies
Alphonse Nafack, ADG d’Afriland First Bank et promoteur de la JFN-IT

« Nous sommes absolument ravis de pouvoir collaborer avec Google Cloud et ses partenaires pour ces prochaines années. C’est un rêve en fait qui se réalise, et ce rêve je vais le partager avec le peuple Camerounais en premier lieu. Google Cloud a commencé ses investissements en Afrique, et a choisi notre pays et le campus JFN-IT pour développer son programme éducation autour de ses technologies. C’est un réel honneur et une grande satisfaction de pouvoir proposer ces parcours de formation au Cameroun et en Afrique Centrale, et ainsi aider la jeunesse camerounaise à développer des compétences technologiques qui leur permettront d’être les innovateurs et leaders de demain », indique Alphonse NAFACK.

Des partenariats avec l’Inde, la France et l’Italie

D’autres partenariats sont également annoncés par la JFN-IT en vue d’offrir de meilleures formations aux étudiants et professionnels. Le banquier est allé chercher du côté de l’Inde, réputée dans le monde pour la qualité de ses formations et ses expertises dans le secteur de l’informatique. C’est le cas du partenariat avec le Kumaraguru College of Technology (KCT), un collège d’ingénierie indien créé en 1984 sous les auspices de la Fondation Ramanandha Adigalar, une fiducie caritative éducative du groupe Sakthi.

JFN-IT est également partenaire du Pôle Universitaire Léonard De Vinci en France. Un pôle du Groupe Léonard de Vinci composé de trois établissements d’enseignement supérieur délivrant des diplômes reconnus qui couvrent des champs disciplinaires complémentaires, notamment dans le secteur du numérique : une école de commerce, l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) ; une école d’ingénieurs, l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci) et l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia), qui revendique d’être la première  école créée en France pour former aux métiers du web et du multimédia. 

Autre partenaire et non des moindres, l’Université du Sacré-Cœur (Università Cattolica del Sacro Cuore) de Milan en Italie.

Au Cameroun, la JFN-IT est partenaire de l’Université de Dschang. Les quatre grandes écoles de la JFN-IT sont la JFN-IT Higher Engineering School, la JFN-IT Business School, la JFN-IT Higher Digital School et la JFN-IT School of Science and Technology. Les formations sont dispensées en cycles BTS, Licence, Master, mais également en Bachelor.

Ce qui fait dire à Alphonse Nafack que la JFN-IT est dotée d’une identité forte et des projets audacieux. L’objectif selon lui étant de « donner l’opportunité à de milliers d’étudiants de poursuivre des études universitaires sanctionnées par un diplôme de scientifique ou de manager, dans un établissement universitaire à taille humaine, situé dans un lieu d’exception. Pour y parvenir, il s’impose à tous, politiques, gouvernants, investisseurs, entrepreneurs, ou tout simplement membres de la société civile, de changer de paradigme en prenant les mesures idoines pour développer et soutenir l’excellence dans l’enseignement supérieur camerounais, en particulier dans les domaines de la science et de la technologie, et ce, en favorisant une spécialisation régionale, en réunissant les meilleurs, en facilitant l’échange de connaissances et le partage d’expériences avec les meilleures écoles et universités étrangères et en développant un partenariat avec le secteur privé local ».

Cameroun : JFN-IT ou le pari d’Alfonse Nafack dans la formation aux nouvelles technologies
Anatole Antoine Biyidi Nkolo, coordonnateur général de la JFN-IT

Pour coordonner ce projet, Antoine Biyidi Nkolo a été choisi. Ancien SG du groupe Interface, il dispose d’une expérience de plus de 20 ans dans le secteur des technologies et du numérique. Celui-ci ne manque pas de vanter les atouts de la JFN-IT. « Nous offrons à nos étudiants un cadre de vie agréable au sein d’un campus bâti sur une superficie de trois hectares sis au quartier Bonamoussadi à Douala. Ce campus est doté de nombreuses infrastructures à l’instar d’un complexe multisports, des espaces verts, d’une piscine, d’un centre d’incubation des start-up, des laboratoires high-tech et d’un centre d’expérimentation pour agriculture sous serre. Nous formons nos étudiants pour affronter le monde de demain, soit en qualité d’entrepreneur créateur des richesses et d’emploi, soit en qualité de salariés dans des entreprises nationales et internationales, dans des organisations et administrations », expose Antoine Biyidi Nkolo, le coordonnateur général de la JFN-IT.

Cameroun : JFN-IT ou le pari d’Alphonse Nafack dans la formation aux nouvelles technologies
Façade 3D de la devanture de la JFN-IT

A la suite A la suite du groupe scolaire bilingue NAL (GSBNAL), école d’enseignement primaire et du complexe scolaire bilingue NAL (CSBN), école d’enseignement secondaire, Alphonse Nafack résume en affirmant que la JFN-IT a été mise sur pied en octobre 2020 pour améliorer la qualité de la formation dispensée à tous les niveaux, pour rendre les enseignements plus conformes aux attentes des employeurs, pour adapter l’enseignement aux besoins de l’économie du XXIème siècle et pour élargir les perspectives de carrière et/ou les capacités entrepreneuriales des apprenants. « C’est à ce prix et à ce prix seul, qu’ensemble, nous pourrons accélérer la transition du Cameroun et de l’Afrique vers une société fondée sur le savoir en l’espace d’une génération. Cette nouvelle génération doit pouvoir acquérir les compétences et les connaissances dont elle aura besoin pour résoudre par elle-même les défis du continent », indique le banquier.

Par Beaugas Orain DJOYUM

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday, nouvelle PCA du Rascom et Timothy...

Judith Yah Sunday, PCA Rascom, Timothy Ashong, DG: les défis du nouvel exécutif
Cameroun : En 2023, l'ART a reversé 30 milliards de F.Cfa au Trésor public, à l'Antic, au FST et Cie

Cameroun : En 2023, l’ART a reversé 30 milliards...

- Le Conseil d'Administration de l'Agence de Régulation des Télécommunications (ART), Etablissement public à caractère spécial,...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son conseil d’administration