Accueil Téléphonie Actu CAMTEL Cameroun : Camtel s’engage à réduire les risques de coupure de la...

Cameroun : Camtel s’engage à réduire les risques de coupure de la fibre optique

[Digital Business Africa] – Pour réduire les risques d’interruption des services de la fibre optique et assurer la disponibilité permanente du réseau, Camtel, l’opérateur historique des télécoms au Cameroun, annonce qu’il a engagé un certain nombre d’actions.

Parmi ces actions, l’entreprise dit avoir lancé l’intensification de la sensibilisation des parties prenantes (administrations publiques) et des pourparlers avec les maîtres d’ouvrage. Objectif : faire en sorte que ceux-ci intègrent le déplacement du réseau dans l’exécution des travaux portant préjudice à l’entreprise et à ses clients.

Le linéaire de fibre optique qui dessert aujourd’hui le Cameroun est de 12 000 km. Il couvre tous les dix chefs-lieux de région et près de 90 % de départements et une centaine d’arrondissements. « À date, les travaux du déploiement de la fibre optique dans les coins du triangle national se poursuivent. Des études sont en cours pour la couverture d’au moins 3 500 km à travers la 4e phase du Backbone », indique Camtel.

L’opérateur précise que, grâce au projet central Africa Backbone financé par la Banque mondiale, le Cameroun sera connecté au reste des pays de la Cémac par un réseau de télécommunications à fibre optique. Une extension de ce réseau entre Bambili et Kumbo (Nord-Ouest du pays) est aussi envisagée. « L’infrastructure construite permettra ainsi au Cameroun, non seulement de poursuivre la réduction considérable de la fracture numérique et technologique, mais aussi de se positionner comme hub incontestable de l’Afrique centrale », se projette Camtel.

En octobre 2018, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) avait publié une note. Selon ce document, Camtel enregistre, « en moyenne, une trentaine de coupures de la fibre optique par mois » sur le territoire national. Ces multiples coupures, selon l’opérateur public, sont occasionnées par les travaux de réhabilitation des infrastructures routières. L’ART a demandé à Camtel d’assurer un meilleur maillage de son réseau en tenant compte des besoins en redondance pour garantir la qualité de service de la fibre optique.

Par Gaëlle Massang

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : La cession des parts de l’Etat dans Maroc Telecom se fera en deux volets

- Au Maroc, on en sait désormais un peu plus sur l’opération de cession de 8% des parts de l’Etat au...

E-agriculture : La Tunisie va utiliser les drones pour la sécurisation de ses récoltes

- En Tunisie, les drones seront désormais utilisés pour la sécurisation des récoltes agricoles. La décision du déploiement de ces drones...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...

James G. Claude au TAS 2019 : « A GVG, nous sommes les pionniers de tout ce qui concerne les technologies réglementaires »

– La cinquième édition de Transform Africa Summit 2019 (TAS 2019), qui s’est tenue au Centre de convention de Kigali du 14 au 17...