Cameroun : Bientôt un manuel de procédures pour l’assignation des fréquences aéronautiques

0
Cameroun : Bientôt un manuel de procédures pour l’assignation des fréquences aéronautiques
Le SG du MINPOSTEL, Mohamadou Saoudi à la réunion du CIABAF ce 09 Mai 2019 à Yaoundé.

[Digital Business Africa] – En octobre et novembre 2019, se tiendra la Conférence mondiale des radiocommunications, instance suprême au sein de laquelle se décide le sort des ressources en fréquences. Dans cette optique, le gouvernement camerounais, au travers du Comité interministériel d’attribution des fréquences radioélectriques (CIABAF) s’est particulièrement commis à la préparation scientifique du Cameroun à ce forum.

Conférence mondiale des radiocommunications 2019 : le Cameroun prépare

Le CIABAF est une organisation dont la principale mission est d’assurer de manière optimale, tout en minimisant les risques de brouillage, l’attribution des bandes de fréquences aux différents services de radiocommunications. Il est géré par le ministère des Postes et Télécommunications, en concertation avec toutes les administrations et structures impliquées dans la gestion du spectre radioélectrique de manière à garantir la prise en compte des intérêts de tous les utilisateurs nationaux des fréquences.

Il tient ce 09 mai 2018 sa huitième session extraordinaire et dix-septième session, où il sera question de suivre et de se prononcer sur les activités futures du comité, ce qui aboutira à l’élaboration du plan d’action du CIABAF pour l’année 2019 et l’adoption du budget conséquent.

Au cours de son allocution d’ouverture, Mohamadou Saoudi, le SG du ministère des Postes et télécommunications, représentant de Mme la ministre, a rappelé les enjeux de la mission du comité, « mission qui devient de plus en plus sensible, stratégique et même délicate avec le développement de l’économie numérique, le boom des réseaux sociaux, l’émergence de nombre d’applications notamment dans les communications électroniques mobiles, l’audiovisuel hertzien, les satellites, les transports, la sécurité publique, la défense nationale, l’internet des objets, dont le fonctionnement harmonieux dépend fortement de l’utilisation des fréquences radioélectriques », a-t-il déclaré.

Le SG a ensuite rappelé les activités menées en 2018, entre autre l’assainissement du site radioélectrique du mont Mbankolo, le contrôle d’utilisation des fréquences, la réalisation d’une étude d’impact socio-économique sur les perspectives d’utilisation de la bande UHF, l’élaboration d’un cahier de charges à annexer à la décision fixant les conditions d’accès et d’installation des équipements radioélectriques sur le site du mont Mbankolo, le suivi des activités de coordination des fréquences aux frontières.

Un point spécial a été fait, concernant le manuel de procédures pour l’assignation des fréquences aéronautiques. « Il y a lieu de se féliciter que nos experts aient travaillé d’arrache-pied pour sortir ce document qui servira de boussole en matière d’assignation des fréquences aéronautiques. Ce document sera d’ailleurs paraphé et signé au cours des présentes assises par les directeurs généraux de l’Agence de régulation des télécommunications et de l’autorité aéronautique », a déclaré le SG.

Concernant enfin la conférence mondiale des radiocommunications 2019, le SG a rappelé que le Cameroun a participé à la réunion préparatoire de l’événement à Genève, en fin février 2019. Il a ensuite précisé « nous avons le devoir historique de ne ménager aucun effort pour la préparation de cette rencontre pour laquelle plusieurs activités sont dans le plan d’action 2019 du CIABAF, à l’instar de l’organisation des ateliers régionaux de préparation de la CMR – 19, des missions de collecte des données en rapport avec nos besoins en ressources. »

Par Gaëlle Massang

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici