Burkina Faso : Qui est Mme Adja Fatimata Ouattara, la nouvelle ministre en charge des TIC

0

(TIC Mag) – A la faveur du remaniement ministériel du 21 février 2017, Mme Adja Fatimata Ouattara née Sanon a été porté à la tête du ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes.  Elle remplace à ce poste Mme Sana née Congo Aminata.

Interrogée par le quotidien Sidwaya, la nouvelle ministre en charge des TIC a déclaré avoir accueilli cette nomination avec beaucoup de fierté et un sentiment de lourde responsabilité. « C’est un grand challenge à relever. En attendant de recevoir la lettre de mission, il s’agira de travailler à accélérer la digitalisation dans notre pays pour aller vers le tout numérique. Toute chose qui participera à accélérer du même coup la croissance économique. Cela est possible avec une synergie d’actions de tous les acteurs du secteur et en s’appuyant fortement sur la jeunesse », a déclaré la nouvelle ministre.

Sa nomination intervient quelques jours après l’annonce de la cinquième édition du Forum panafricain sur le partage des meilleures pratiques dans le domaine des TIC que son département ministériel organise cette année à Ouagadougou du 22 au 23 juin 2017 sous le thème « Mettre le cap sur l’économie numérique ».

Ingénieur de conception en informatique, la nouvelle ministre est une passionnée du numérique. Elle est diplômée de l’Ecole supérieure d’informatique (ESI) de l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso et du Centre international d’études supérieures appliquées (CIESA) du Canada qui lui décerne son diplôme d’ingénieur des travaux informatiques et un Master professionnel en réseau informatique et multimédia.

Active dans la société civile

Active dans plusieurs associations et regroupements de professionnels du secteur des TIC, Mme Adja Fatimata Ouattara née Sanon est la secrétaire générale de la fondation Femmes, TIC et Développement durable. Elle est la cofondatrice de l’Association burkinabè pour Linux et les logiciels libres (A3LBF) où, en tant que secrétaire général, elle œuvre pour la promotion des logiciels libres. Elle est également cofondatrice du Réseau africain des logiciels libres qui œuvre pour la même cause au niveau panafricain.

D’après de nombreux médias burkinabè, avant sa nomination elle était également membre de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) au regard de sa prestance au sein des Associations nationales de professionnels de l’informatique. Administratrice au Conseil d’administration de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), Mme Adja Fatimata Ouattara née Sanon n’est pas étrangère au ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes. Ceci pour avoir été conseiller technique dans ce département ministériel.

Celle qui, en 2005, occupait le poste de webmaster au Réseau de gestion des connaissances au Burkina (RGC-B) logé au sein du Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) est désormais la ministre en charge du numérique.

Une véritable consécration pour cette dame dont le parcours dans ce secteur du numérique, avec un passage à la tête du Secrétariat technique du guichet virtuel unique de l’administration publique au ministère de la Fonction publique sous le régime de la Transition, a été remarqué.

Ecrit par B-O.D.

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici