Après son exclusion, Huawei réintègre la WiFi Alliance

[Digital Business Africa] – Selon le média spécialisé PhoneAndroid, Huawei a réintégré ce 29 mai 2019 la WiFi Alliance, le consortium qui développe des standards de technologie sans fil. Le site précise que dans la foulée, le constructeur chinois est aussi réapparu sur le site du Joint Electron Device Engineering Council (JEDEC), un organisme qui gère les standards pour l’USB et la RAM, et du Bluetooth Special Interest Group (SIG) qui est destiné à superviser l’évolution des normes Bluetooth.

Au départ, lors de son exclusion l’Alliance a dit « restreindre temporairement » la participation de Huawei dans ses activités, à savoir définir les standards de la technologie WiFi. Ce groupement est notamment composé d’Apple, Qualcomm, Broadcom et Intel. Ces trois derniers ayant déjà tournés le dos à Huawei. Cette mise en retrait n’aura pas d’influence particulière sur l’activité commerciale du Chinois, qui pourra continuer à utiliser la norme mais ne pourra plus obtenir la certification ou participer à l’évolution des standards du WiFi.

Là où Huawei est encore plus à la peine, c’est d’avoir été exclu de la SD Association. Cette dernière a dit « s’aligner sur les décisions du département du Commerce des Etats-Unis » à nos confrères de Nikkei Asian Review. Si le vendeur de terminaux chinois n’aura donc plus voix au chapitre concernant les standards de la technologie de stockage, il ne pourra plus utiliser de cartes SD et de technologie les supportant dans ses produits non plus. Un handicap certain, même si Huawei se détache quand même de cette norme au profit du format NM, qu’il utilise notamment pour son Mate 20. L’entreprise pourrait aussi décider de ne proposer que du stockage interne, comme le fait Apple.

Si tous ces partenariats s’effondrent bien, Huawei ne pourra définitivement plus construire ses smartphones, tablettes et PC portables. Si au moment où Google stoppait au fournisseur chinois sa licence Android, Huawei aurait pu trouver un OS différent ou même le développer en interne, les choses se sont corsées au moment où Intel a coupé les ponts avec le Chinois. Le privant de processeurs pour ces ordinateurs.

ARM en a rajouté une couche en mettant un terme au partenariat permettant à Huawei de fabriquer ses puces pour mobile Kirin sous l’architecture du concepteur. Et son exclusion de ces deux dernières associations n’arrangera pas la situation de Huawei.

Par Gaëlle Massang

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Alhamdou Ag Ilyène à la Semaine du Numérique/Niger: «...

Alhamdou Ag Ilyène à la Semaine du Numérique/Niger: « Un pays qui perd sa souveraineté numérique risque...

Fibre optique : Guilab S.A annonce la fin des...

Fibre optique : Guilab S.A annonce la fin des travaux de réparation « avec succès » du...

RD Congo : Raxio et Ispa signent un accord...

RD Congo : Raxio et Ispa signent un accord pour un internet accessible, fiable et performant