Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration régionale des marchés numériques

[DIGITAL Business Africa] – Poignée  de main chaleureuse et cordiale entre Lacina Koné et Boutheina Guermazi à Kigali, Rwanda, ce 28 février 2024. Le président de Smart Africa et la directrice de l’intégration régionale pour l’Afrique et le Moyen-Orient à la Banque mondiale ont signé un partenariat pour rehausser l’initiative Smart Africa Digital Academy (Sada). Le bailleur de fond a octroié 20 millions de dollars à Smart Africa pour faire progresser l’intégration régionale des marchés numériques.

La subvention s’inscrit dans le cadre du Programme d’Intégration numérique régionale de l’Afrique de l’Ouest (WARDIP). Le projet toucherait en principe 30 000 responsables politiques et décideurs de tous les pays d’Afrique, avec un taux de participation ciblé de 40 % pour les femmes. A propos de ce financement, le président de Smart Africa, Lacina Koné, a eu ces mots :

« Au cœur de la transformation numérique se trouve la nécessité de combler le déficit de compétences numériques de la main-d’œuvre actuelle et future de notre continent. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer que Sada, notre outil de renforcement des capacités, est prêt à franchir une nouvelle étape grâce à notre principal partenaire de développement, la Banque Mondiale », a-t-il dit.

Pour la directrice de l’intégration régionale pour l’Afrique et le Moyen-Orient à la Banque Mondiale, Boutheina Guermazi, il s’agit « d’une une étape cruciale vers un avenir interconnecté, innovant et inclusif pour l’Afrique de l’Ouest. Au-delà de la création d’un paysage numérique, il vise à favoriser l’intégration régionale par la collaboration et les investissements stratégiques ». Elle a poursuivi en rappelant que l’initiative « fera tomber les barrières, cultivera un écosystème numérique dynamique et donnera aux communautés locales et aux entreprises les moyens de prospérer à l’ère du numérique ».

la Smart Africa Digital Academy (Sada) a été lancée par l’Alliance Smart Africa à partir d’un capital de départ d’environ trente mille dollars américains qui a vu la première mise en œuvre d’une formation en ligne pour les décideurs et les responsables politiques en août 2020.

Par Jean Materne Zambo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

starlink-in-cameroon:-minpostel-asks-spacex-to-suspend-its-satellite-internet-services-–-digital-business-africa

Internet : Pourquoi le Cameroun et l’Afrique doivent négocier...

 - Plusieurs pays africains ont demandé à l'opérateur américain Starlink d'arrêter la commercialisation de ses services d'Internet...

Togo : Une étude des marchés numériques pour lutter...

Togo : Une étude des marchés numériques pour lutter contre la concurrence déloyale en cours

Numérique : L’UIT, en collaboration avec l’ ARPCE, organise...

Numérique : L'UIT, en collaboration avec l’ ARPCE, organise une formation sur la TNT et la gestion...