Une start-up kenyane déploie l’IA pour soutenir les efforts internationaux de lutte contre le coronavirus

[Digital Business Africa] – La start-up kenyane de technologies de la santé Afya Rekod lance sa plate-forme de données de santé basée sur l’IA et la Blockchain basée sur les consommateurs alors que le coronavirus (COVID-19) continue d’avoir un impact sur le monde, nous informe Itnewafrica..

La technologie sera déployée pour soutenir les efforts internationaux de lutte contre la maladie et fournir un portail permettant aux personnes de stocker leurs données de santé en temps réel, avec un accent particulier sur COVID-19, ainsi que d’accéder à des informations sur la santé et de se connecter avec des prestataires de services.

Le système devait être lancé fin juillet 2020, mais la situation est très différente aujourd’hui. Le fondateur et PDG d’Afya Rekod, John Kamara, a déclaré: «Afya Rekod est une plate-forme de stockage de données médicales qui permet aux patients de stocker leurs dossiers de santé, les médicaments qu’ils prennent ainsi que de tenir des journaux de leur statut et de ceux de leurs enfants et de leurs familles. La plateforme est pilotée par l’IA et utilise divers modules d’IA pour aider à détecter les anomalies, détecter les pauses précoces et surveiller la mobilité et l’évolution des maladies via une analyse des données en temps opportun. »

Kamara a ajouté: «L’Afrique et la plupart des pays du tiers monde ont des médecins et un accès limités aux services de santé. Le manque de données sur les patients en temps réel rend le problème encore plus préjudiciable aux patients et aux prestataires de services de santé à travers le continent. Plus de 65% des Africains vivent dans des communautés rurales non connectées et hors réseau en termes d’accès aux services de santé. C’est le problème que nous essayons de résoudre. »

La start-up suggère que la pandémie de COVID-19 en cours a montré une fois de plus au monde que les systèmes centralisés de gestion de la santé qui reposent uniquement sur les personnes entrant dans un établissement de santé ne sont pas suffisants.

 Gaëlle Massang

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en...

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en Afrique de l'Ouest
Cameroun : le tarif du timbre de la CNI passe de 2 800 F.CFA à 10 000 F.CFA, des Camerounais mécontents sur la toile

Cameroun : le tarif du timbre de la CNI...

Cameroun - CNI: Plus de 700 kits fixes et 300 kits mobiles dotés de la « plus...

Côte d’Ivoire : Le Centre d’Innovation « Yiri »...

Côte d'Ivoire : Le Centre d'Innovation « Yiri » inauguré, Rebecca Enonchong ambassadrice de cet incubateur