Accueil Dernières publications Safaricom : Bob Collymore décide (finalement) de rester PDG jusqu’en 2020

Safaricom : Bob Collymore décide (finalement) de rester PDG jusqu’en 2020

[Digital Business Africa] – Coup de théâtre dans le jeu de succession de Bob Collymore à la tête de Safaricom. Alors qu’il devait rendre son tablier fin août 2019, le patron du leader kényan des télécoms a décidé de rester à son poste pendant une année supplémentaire, révèle-t-il ce 23 mai 2019. Le temps de mieux préparer son successeur ?

Finalement, Bob Collymore partira à la fin du mois d’août 2020 et non plus fin août 2019, tel qu’initialement prévu.

«En fait, je ne vais nulle part […] J’ai été malade pendant un an. J’ai donc prolongé mon mandat d’un an. Je suis ici jusqu’en 2020 pour continuer, espérons-le, à servir l’entreprise et le pays», a déclaré le PDG de Safaricom lors d’un point de presse ce jeudi en marge de l’ouverture de l’Africa Shared Value Summit qui se tient à Nairobi ces 23 et 24 mai.

Entre fin 2017 et juillet 2018 en effet, Bob Collymore avait effectué un congé maladie de neuf mois. Atteint d’un cancer qu’il évoque ouvertement à la télévision, le patron de Safaricom -né au Royaume-Uni et élevé au Guyana- prévoyait son départ au terme de son contrat en août prochain. Mais, l’insistance du gouvernement à recruter un Kényan pour lui succéder avait retardé l’annonce de son remplaçant. Ainsi, contre toute attente, ce nouveau membre du conseil d’administration du National Cancer Institute nommé début mai restera encore l’homme fort de Safaricom pendant un an. Pour légèrement détailler ses explications, il a simplement déclaré : «Je suis en quelque sorte redevable à l’entreprise […] et le conseil d’administration et moi avons convenu que nous allions étirer nos efforts pendant un an».

Derrière cette affirmation, difficile de ne pas voir le signe de l’enlisement des discussions autour du remplacement de Bob Collymore, qui devrait initialement quitter son poste en août 2019. Depuis la création de Safaricom en 1997, jamais un kenyan n’a dirigé l’entreprise, en dépit du fait que l’Etat kenyan possède 35% du tour de table de l’opérateur. On le sait donc, le gouvernement kenyan souhaite voir un kenyan prendre la tête de l’entreprise après le PDG actuel. Une exigence pas forcément approuvée par l’actionnaire majoritaire, le britannique Vodafone qui détient 40% des parts. Ce qui ralenti considérablement le processus de succession à la tête de l’entreprise.

Bob-Collymore

Jusqu’ici quelques noms circulaient au sujet de ses potentiels remplaçants, dont celui d’Isaac Awuondo, patron de la Commercial Bank of Africa (CBA) et président du conseil d’administration de la Kenya Airports Authority (KAA). L’année supplémentaire de Bob Collymore à la tête de Safaricom servirait à mieux préparer son successeur.

D’autant que le gouvernement kényan – actionnaire à hauteur de 35% ; Vodacom Afrique du Sud (35%) ; Vodacom Group (5%)- n’a aucun intérêt à voir Safaricom ralentie par des difficultés de gestion, dans un contexte où la firme, devenue la plus importante du secteur des télécoms en Afrique de l’Est, porte actuellement des ambitions panafricaines.

Si pour l’instant il est difficile de dire avec précision quelle sera l’issue de ces négociations, on sait tout de même que le successeur de Bob Collymore aura un véritable challenge à relever, celui de la conservation du leadership de Safaricom et de son développement à l’étranger. En effet, Bob Collymore laissera en août 2020 une entreprise en parfaite santé, sur une courbe ascendante.

Durant sa présidence, le cours de l’action de Safaricom a grimpé de plus de 400% à la Bourse de Nairobi. Pour l’année 2018, Safaricom a réalisé un bénéfice net de 626,1 millions de dollars, soit en hausse de 14,7%. Mais surtout, on retiendra de lui le développement de M-Pesa, l’application qui a révolutionné l’usage du mobile money en Afrique et dans le monde.

Par Jephté Tchemedie et Gaëlle Massang

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : La cession des parts de l’Etat dans Maroc Telecom se fera en deux volets https://t.co/YcwgC1x3rI #DigitalBusinessAfrica

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/4blXgxV0oP

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/C5YxymI71c

Voir plus...

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique

- Les technologies numériques ne connaissent pas de frontières. Elles transcendent les frontières, les secteurs et les disciplines, ouvrent de nouvelles perspectives qui transforment...

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L'édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...