Congo : Malgré des améliorations des services voix et data, l’ARPCE met de nouveau en demeure AIRTEL et MTN

[DIGITAL Business Africa] – « La couverture téléphonique s’est améliorée et c’est plus remarquable au niveau de la 2G. Mais au niveau de la 3G, il y a encore des zones blanches et des zones critiques pour lesquelles les opérateurs doivent fournir beaucoup d’efforts », c’est ce qu’a indiqué le Directeur des Réseaux et Services de Communications Electroniques, Benjamin MOUANDZA, au sortir de la réunion de restitution des tests périodiques tenue ce mercredi 19 octobre, en présence des opérateurs.

Il y a quatre mois, le Régulateur servait déjà à AIRTEL et MTN des mises en demeure à la suite des enquêtes de perception de la qualité des services réalisé dans la période du 28 mars au 5 mai 2022 dans vingt localités du pays, qui indiquaient une dégradation à grande échelle des services offerts par les opérateurs, et ce, sur une grande partie du territoire national.

« Certes, il faut reconnaitre que vous avez fait des efforts pour servir au mieux vos clients. Mais vous devez aussi reconnaitre que le travail n’est pas fini. Les résultats sont éloquents. Ils vous appellent à redoubler vos efforts », a souligné aux représentants des opérateurs le Directeur des Administratif, Financier et Comptable de l’ARPCE, Victor Mabiala, qui a patronné ladite réunion.

Il ressort de cette étude que si dans l’hinterland l’opérateur AIRTEL a fourni des efforts pour améliorer la qualité des services Voix et Data, l’opérateur MTN a quant à lui perdu des points en ce qui concerne la couverture dans les grands centres comme Brazzaville et Pointe-Noire.

Pour les opérateurs, ces faiblesses constatées se justifient par les travaux en cours au niveau de leurs réseaux respectifs.

« Comme vous pouvez déjà imaginer, nous allons vous servir des mises en demeure. Conformément à nos missions régaliennes, nous avons la charge de veiller aux intérêts de l’ensemble des parties prenantes du marché à savoir vous les opérateurs, l’Etat et les consommateurs », a indiqué M. Victor MABIALA.

Les tests de qualité des services voix et data sont des opérations que les équipes techniques de l’ARPCE mènent trois fois dans une année : un test qui concerne uniquement les localités de l’hinterland, où les équipes n’ont pas l’habitude d’aller et à deux tests qui concernent l’ensemble du pays, des localités clés et notamment les chefs-lieux des départements, en plus des routes nationales.

Ces différentes actions du régulateur congolais devraient inspirer plusieurs régulateurs en Afrique afin de veiller au respect du cahier des charges qui prescrit une amélioration constante de la qualité de service.

Par DBA. Source: ARPCE Congo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves...

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves Castanou de Congo Telecom vont collaborer

Nigeria : Les National Identity Smart Cards, liées au...

Nigeria : Les National Identity Smart Cards, liées au compte bancaire, bientôt disponibles pour faciliter l’accès aux...

Madagascar : Starlink reçoit le « OK » des...

Madagascar : Starlink reçoit le « OK » des autorités