Christophe Guilhou : « Il apparait primordial que l’enseignement du français évolue au même rythme que les évolutions technologiques »

[Digital Business Africa] –  Le Cameroun a célébré le 28 novembre 2019, la première édition de la Journée internationale du professeur de français. Ceci avec le concours de l’Agence universitaire de la Francophonie, de l’Organisation internationale de la Francophonie, de la Fondation alliance française, de la Fédération Internationale des Professeurs de Français, du ministère des Affaires étrangères français et des associations de professeurs de français du Cameroun affiliées à la FIPF (Fédération Internationale des Professeurs de Français).

Occasion pour Christophe Guilhou, ambassadeur de France au Cameroun, de célébrer et de remercier tous ces professeurs de français, qui donnent chaque jour aux élèves camerounais le goût d’apprendre cette langue.

Pour cette première édition, un accent a été mis sur l’innovation et la créativité. « En effet il apparait primordial qu’aujourd’hui l’enseignement du français évolue au même rythme, que les évolutions technologiques, sociales et éducatives qui accompagnent notre époque. Nous refusons l’idée d’un enseignement figé basé sur un modèle unique que l’on se forcerait à exporter sans distinction de lieu et de public », a déclaré Christophe Guilhou.

« Innovation et créativité, voici donc deux rouages indissociables, dont certains professeurs font preuve, lorsqu’ils sont face à des effectifs parfois pléthoriques et multi-niveaux, ou lorsqu’ils manquent de matériel pédagogique. Pour cette journée il a été possible pour des milliers de personnes de proposer une initiative ou un projet innovant via des comités nationaux.
Ces comités, piliers de cette journée, rassemblent les principales institutions engagées
dans le soutien à l’apprentissage du français partout où ce dernier est enseigné », ajoute l’ambassadeur.

« Défendre la langue française est un devoir »
Pour Christophe Guilhou, enseigner la langue française, ce n’est pas juste transmettre un mode de communication, c’est également enseigner une histoire plurielle et un accès à des cultures, des savoirs et des arts diversifiés et riches qui forment le visage de la communauté francophone.
« Charles Aznavour a dit un jour « défendre la langue française est un devoir pour
moi ». S’il est de mon devoir et de ma volonté d’agir également dans ce sens, laissez-moi
vous dire que rien de tout cela ne serait possible sans nos professeurs de français. Voilà
pourquoi nous faisons votre, cette 1ère journée internationale du professeur de français. Pour
qu’au Cameroun soit mis en lumière l’extraordinaire travail que vous réalisez au quotidien », a-t-il lancé à l’endroit des professeurs de français qui ont participé à cette rencontre.

Il s’agit des membres de l’Association Camerounaise des Enseignants de Français présidée par Pr. Marie-Madeleine MBONDJI-MOUELLE, de ceux de l’Association des Enseignants de Français du Cameroun présidé par Dr. Charles Louis ETOUNDI et de ceux de l’Union des Professeurs de Français du Cameroun présidée par Mme Jeanne MBEM. Toutes des associations nationales affiliées à la Fédération Internationale des Professeurs de Français à Paris.

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Mali : Le marché du mobile et les services...

Mali : Le marché du mobile et les services financiers numériques au beau fixe

Côte d’Ivoire : Les travaux de construction du premier...

Côte d’Ivoire : Les travaux de construction du premier Datacenter national Tier 3 ont débuté
Rose Leke

Une Camerounaise lauréate du Prix International Pour les Femmes...

Cinq chercheuses exceptionnelles récompensées par le Prix international 2024 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science  Yaoundé, le...