Cameroun : Les dix mesures prises par le Minpostel, les opérateurs télécoms et l’ART pour stopper le mouvement “Mode avion 237”

[DIGITAL Business Africa] – Pour répondre aux aspirations des Camerounais qui manifestent leur colère sur les réseaux sociaux face à la dégradation des services de communications électroniques et leur cherté, la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a présidé une concertation sectorielle avec le régulateur et les différents opérateurs de téléphonie mobile Camtel, MTN et Orange Cameroun. C’était ce jeudi 27 avril 2023 dans la salle de conférences de son département ministériel.

L’ordre du jour portait sur l’amélioration de la qualité de services au Cameroun et la protection des consommateurs. De manière plus précise, il s’agissait devant les plaintes de plus en plus récurrentes des usagers des communications électroniques qui ont initié le mouvement Mode Avion 237 en vue de boycotter pendant deux heures (12h – 14h) sur une longue période les services de MTN et d’Orange, de discuter avec les acteurs sectoriels compétents des mesures à prendre en vue d’une amélioration durable de la qualité des services de communication électronique au Cameroun.

Etaient présents à cette rencontre, le directeur général de l’Agence de Régulation des Télécommunications, le Pr Philémon ZOO Zame, le directeur général de la Cameroon Télécommunications, Judith Yah Sunday épse ACHIDI, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Kaemba Ng’ambi et le directeur général de Orange Cameroun, Patrick Benon. Tous accompagnés de leurs collaborateurs techniques et commerciaux.

Cameroun : Les dix mesures prises par le Minpostel, les opérateurs télécoms et l'ART pour stopper le mouvement "Mode avion 237"
Mohamadou Saoudi, SG du MINPOSTEL et PCA de CAMTEL

Au terme de la réunion, 10 mesures ont été prises. Mesures à respecter par les opérateurs télécoms et le régulateur :

En ce qui concerne les opérateurs :

  1. Désormais, les mécanismes de remboursement du crédit data non consommé seront mis en place pour qu’il soit systématiquement restitué en cas d’indisponibilité du réseau. La mise en oeuvre dudit mécanisme prendra effet dans un délai de deux semaines maximum.
  2. Le consommateur sera systématiquement informé du débit montant et descendant correspondant au forfait data souscrit.
  3. Le consommateur aura à sa disposition un outil comparatif des tarifs des offres, de la couverture et de la performance du réseau pour chaque opérateur.
  4. Les consommateurs seront sensibilisés par les opérateurs aux usages des services de communications électroniques multiples de leur portefeuille.
  5. La modernisation, la promotion et la vulgarisation du parcours de réclamation et des plaintes des usagers.

En ce qui concerne le Régulateur :

  1. Plus que par le passé, veiller à la mise en œuvre par les opérateurs, des recommandations de l’audit des communications électroniques réalisé sur Très Hautes Prescriptions du Chef de l’Etat.
  2. Veiller au strict respect de leurs cahiers de charges par les opérateurs.
  3. Sanctionner systématiquement et ce, conformément aux dispositions légales, tout manquement des opérateurs.
  4. La mise en oeuvre efficace du parcours de réclamation et des plaintes des usagers, conformément à la réglementation en vigueur.

A MOYEN TERME :

  1. Pour ce qui est de la baisse des tarifs, l’accélération par le régulateur de la réorganisation en cours, du marché des communications électroniques, en vue de la structuration des coûts du marché de gros et de celle du marché de détail, dans la perspective d’orienter effectivement les tarifs vers les coûts réels. Ce qui a pour but de stimuler une concurrence entre les opérateurs, et de conduire à des tarifs plus compétitifs pour les consommateurs.

D’après les participants à cette rencontre, ces mesures constituent une première étape importante pour améliorer la qualité des services de télécommunications offerts aux populations.

Les acteurs présent indiquent par ailleurs que “la mauvaise qualité des services est également due à des facteurs exogènes, notamment : les coupures d’énergie, les coupures de la fibre optique due aux travaux de génie civil et des actes de vandalisme”.

L’on apprend également que des concertations vont se poursuivent avec les principaux acteurs compétents que sont les administrations et institutions publiques, les collectivités territoriales décentralisées pour une meilleure qualité de service.

Lire le communiqué intégral

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Orange Digital Center et Coursera s’associent pour offrir des...

Orange Digital Center lance un programme gratuit de formations certifiantes de haut niveau en partenariat avec...

International : Le Cameroun accueille le 3e Congrès africain...

International : Le Cameroun accueille le 3e Congrès africain sur le Numérique ferroviaire, organisé par Camrail

Starlink/Afrique : Céder la distribution des kits, les abonnements...

Starlink/Afrique : Céder la distribution des kits, les abonnements aux partenaires locaux