Cameroun : Le projet Central Africa Backbone se fixe de nouveaux caps de performance avec une nouvelle coordination

0

(Digital Business Africa) – La ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun, Minette Libom Li Likeng, présidente du comité de pilotage du projet Central African Backbone, a ouvert ce 30 octobre 2018 dans la salle de conférences de son département ministériel, les travaux de la VIème session ordinaire du comité de pilotage national du projet CAB, en présence du représentant de ministre de la Communication, vice-président du dit comité, du secrétaire général du Minpostel et plusieurs autres membres, représentants d’administrations et directeurs généraux.

Il s’agissait de dresser l’état d’avancement des activités du projet CAB composante Cameroun, qui, après la tenue de la Ve session ordinaire le 5 avril 2017 avait connu un ralentissement, avec le non tenu des sessions de décembre 2017 et de juin 2018.

« Après une certaine période d’hibernation, c’est pour moi un agréable devoir de présider cette session, qui nous permettra de relancer nos travaux, en vue de la bonne exécution de ce projet phare, pour le développement des infrastructures de télécommunications dans notre pays », a affirmé la ministre dans son mot de bienvenue, précisant la participation à cette séance, à titre consultatif, des représentants du ministère en charge des marchés publics et de la Caisse Autonome d’Amortissement en raison de leur compétence sur les questions à l’ordre du jour.

Elle a aussi présenté à l’assistance le nouveau coordonnateur du projet, en la personne de M Bisombi Pierre Paul, ingénieur en télécommunications qui a pris ses fonctions le 1er juin 2018 en remplacement de M Pierre Sonfack dont le mandat s’achevait le 31 décembre 2017, et à qui la ministre a adressé ses félicitations, car il a su poser les jalons du projet. Elle a également remercié M Victor Kuaté, responsable de la cellule d’exécution du projet, qui a assuré l’intérim.

Rappelons que le projet CAB est né lors du sommet des Chefs d’Etat de la CEMAC tenu le 25 avril 2007 à Ndjamena, où une déclaration commune a été adoptée pour la mise en œuvre du réseau des télécommunications Haut débit à fibre optique en Afrique centrale. Ce projet, constitué d’une composante régionale et d’une composante Pays a pour objectif de contribuer à la réduction du cout élevé des télécommunications sur le climat des affaires dans la sous-région, à la création d’emplois sous toutes ses formes et à l’extension de la production des biens et services contribuant à la réduction de la pauvreté.

La Vie session du comité de pilotage a eu pour ordre du jour : la lecture et l’adoption du compte rendu de la réunion du 5 avril 2017, l’état de la mise en œuvre des recommandations de cette réunion, l’examen du plan de travail et du budget annuel 2018, l’état de la mise en œuvre des activités, la synthèse de l’audit interne de 2017, les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet et propositions de solutions.

Par Gaëlle Massang

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici