Willy Manga : « L’AUF ne fait pas que promouvoir l’IPV6, elle l’utilise également »

0

[Digital Business Africa] – L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est une association internationale créée il y a plus de 50 ans et qui regroupe des universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans le monde entier. Avec un réseau de 884 membres dans 111 pays, elle est l’une des plus importantes associations d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche au monde.

Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie. À ce titre, elle met en œuvre, dans son champ de compétences, les résolutions adoptées par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

Dans sa stratégie 2017-2021, l’AUF vise à accompagner les établissements d’enseignement supérieur et de recherche face aux défis qu’ils rencontrent et à contribuer à ce qu’ils trouvent les réponses correspondantes. Pour ce faire, elle s’est fixée de nouveaux défis parmi lesquels l’amélioration de la qualité de formation, à travers la diversification des offres, afin qu’ils s’adaptent aux besoins des milieux universitaires et économiques.

Sur le plan informatique, ce défi se décline à travers la promotion du nouveau format d’adressage des ressources sur internet (Internet Protocole version 6, IPv6) qui se met en place progressivement partout dans le monde. Afin de faciliter son appropriation et exploitation, les entités qui disposent des ressources internet, les registres, offrent des formations sur IPv6 dans les pays qui sont dans leur région.

AFRINIC est le registre qui couvre le continent africain et qui organise en moyenne 10 ateliers par an. Il a également développé un programme de certification sur IPv6 et il est à la recherche de partenaires qui l’aideront à en faire la promotion et aider à la tenue de session d’examen en ligne.

C’est dans ce cadre que La Direction régionale Afrique Centrale et Grands lacs de l’AUF (DRACGL) a signé une convention avec AFRINIC pour la promotion d’IPv6, convention qui a permis l’organisation de la première session de formation et de certification IPV6 dans le Campus numérique de Yaoundé. Digital Business Africa a rencontré Willy MANGA, le Responsable technique Régional de l’AUF, pour en savoir plus sur cette formation dont la première session s’est déroulée du 12 au 16 novembre 2018.

Digital Business Africa : En quoi a consisté en gros l’activité que vous avez menée au camps de l’AUF à Yaoundé du 12 au 16 novembre 2018?

Willy Manga : L’activité que nous avons organisé du 12 au 16 novembre consistait à former des ingénieurs réseau sur l’acquisition des connaissances en matière de déploiement de l’IPV6 qui est une nouvelle façon d’adresser les équipements sur Internet. En réalité, pour pouvoir aller sur Internet, nos ordinateurs et nos téléphones ont besoin d’un identifiant. Ceux qui sont utilisés aujourd’hui sont des identifiants IPV4 qui sont déjà dépassés. Une nouvelle version existe depuis une quinzaine d’année et fonctionne déjà bien. Elle s’appelle l’IPV6. La formation portait sur comment les ingénieurs peuvent déployer l’IPV6 dans leurs réseaux, comment ils peuvent prévoir un plan de transition pour leur organisation et comment ils peuvent le gérer au quotidien. Voilà l’objectif principal. Mais, à titre individuel, après cette formation, ils passeront d’ici deux semaines un examen pour obtenir une certification appelée « IPV6 Forum Certifed Engineer » niveau Silver, délivré par AFRINIC et qui pourra attester qu’ils connaissant concrètement comment fonctionne IPV6.

Digital Business Africa : Dans votre stratégie 2017-2021, vous vous êtes fixé de nouveaux défis, entre autres l’amélioration de la qualité des enseignements, l’employabilité et l’insertion professionnelle des diplômés, ainsi que de faire des universités des acteurs du développement local et global. Comment cette formation s’inscrit-elle dans la réalisation de ces objectifs ?

Willy Manga : La formation que nous avons organisée a inclus en priorité, pour ce qui est des participants, des membres de notre réseau universitaire afin que leurs ingénieurs ou administrateurs réseau puissent déployer l’IPV6 dans ces structures. Cela va ouvrir de nouveaux champs de recherche au sein de certains types de laboratoire et leur permettre de travailler dans de meilleures conditions avec un meilleur accès Internet.

Etant dans de meilleures conditions, ils pourront ainsi aller plus loin pour ce qui est de l’amélioration de la qualité des formations. Concernant le volet économique, rappelons que la formation était également ouverte à divers acteurs tels que les opérateurs économiques et les startuppers. En faisant participer ces catégories de personnes, nous pensons ainsi avoir un certain impact dans l’écosystème économique immédiat.

Digital Business Africa : Quelles sont les autres activités auxquelles on peut s’attendre de la part de l’AUF dans le cadre de cette mission de promotion de l’IPV6 ?

Willy Manga : Déjà, il était très important d’organiser cette première session de formation afin de montrer que c’était possible de booster la transition vers IPV6 au Cameroun. Je tiens à rappeler que l’AUF ne fait pas que promouvoir le nouveau protocole, mais elle l’utilise également et ce depuis près d’un an et demi dans tous ses réseaux à Yaoundé ou à N’Gaoundéré. Donc, dans cette formation, nous avons parlé de quelque chose que nous manipulons concrètement.

Après la formation qui vient de s’achever, et après l’examen, nous prévoyons d’organiser une deuxième session dès l’année prochaine. En essayant cette fois-ci d’inclure beaucoup plus les autres universités, afin qu’elles s’engagent plus concrètement et qu’on puisse continuer d’accompagner avec succès le déploiement de l’IPV6.

Propos recueillis par Gaëlle Massang

Lire aussi : Cameroun : L’AUF en partenariat avec AFRINIC initie des techniciens à la mise en œuvre de l’IPV6

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici