Accueil Télécoms Infrastructures South Atlantic Inter Link : Des opportunités immenses pour les développeurs camerounais

South Atlantic Inter Link : Des opportunités immenses pour les développeurs camerounais

(TIC Mag) – Il ne reste plus qu’environ trois semaines pour que le CS Recorder, le bateau câblier transportant les 6000 Km de câbles de fibre optique a embarqué pour Kribi s’arrime sur les côtes camerounaises dans le cadre du projet South Atlantic Inter Link (SAIL). Et dans cette attente, les équipes techniques de la Camtel se préparent à l’accueil et au début des travaux. C’est la principale information à retenir de la seconde édition de « En attendant le bateau », la nouvelle émission de Camtel diffusée sur les chaînes de télévision locale. Une édition essentiellement axée sur les avantages dont tirera le Cameroun de l’arrivée de ce câble.

« La connectivité directe avec l’Amérique sera effective. Jusqu’à maintenant, nous avions une connectivité directe avec l’Europe à travers les câbles WACS er SAT 3, une connectivité directe avec l’Asie via le versant Est du câble SAT 3. Donc, jusqu’à présent, nos échanges avec l’Amérique transitaient par l’Europe. Donc, nous aurons désormais une connexion directe avec l’Amérique », explique Dr Alain ATE, Deputy project coordinator, cité dans « En attendant le bateau ». Il y voit également une opportunité unique pour les jeunes camerounais qui développent des applications, qui y trouveront un support pour pouvoir vendre leurs idées à travers ce réseau.

Le projet de câble sous-marin à fibre optique South Atlantic Inter Link (SAIL) qui va relier la ville camerounaise de Kribi à la ville brésilienne de Fortaleza devrait être opérationnel dès la mi-septembre 2018 au plus tard. Tous les équipements du projet ont été chargés le 20 mars 2018 à partir de la Norvège et dès le 21 mars le CS Recorder, le bateau transportant les 6000 Km de câbles de fibre optique a embarqué pour Kribi au Cameroun.

En marge du Mobile World Congress (MWC) qui s’est déroulé du 26 février au 1er mars 2018 à Barcelone (Espagne), le directeur général de la Camtel, David Nkoto Emane, a expliqué que « ce câble est amené à apporter le trafic qui vient de toute l’Afrique, du continent sud-américain, d’Asie et nous espérons qu’il viendra aussi des Etats-unis. Le 15 septembre 2018, au plus tard, donc cette année, nous allons exploiter cet important projet ». Ce câble présenté comme étant « de dernière génération » porte sur un linéaire de 6 000 kilomètres avec une capacité de 32 térabits par secondes.

Ecrit par TIC Mag

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique

- Les technologies numériques ne connaissent pas de frontières. Elles transcendent les frontières, les secteurs et les disciplines, ouvrent de nouvelles perspectives qui transforment...

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L'édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...