Michael Joseph, tête pensante du M-Pesa de Safaricom, rejoint le conseil d’administration de MFS Africa

La Fintech MFS Africa qui revendique 120 millions de clients, annonce l’entrée de Michael Joseph au sein de son conseil d’administration comme directeur non exécutif. La société compte sur l’expertise du nouveau venu, tête pensante du M-Pesa de Safaricom, pour l’aider à orienter ses activités vers un marché cible de 400 millions d’utilisateurs à travers l’Afrique, pour leur permettre de transférer de l’argent, principalement en petites quantités, aux parents et amis d’autres pays. Ses missions seront centrées sur la gouvernance et la direction stratégique de l’entreprise.

De 2000 à 2011, Michael Joseph (photo) a été le président-directeur général de Safaricom Ltd. Après, il a rejoint la Banque mondiale en tant que conseiller sur le Mobile Money pour aider à stimuler l’expansion et l’utilisation des services d’argent mobile dans tous les Etats membres. En 2012, il devient directeur du Mobile Money de Vodafone Group. En 2016, il prend la présidence de la compagnie Kenya Airways. Malgré ses nouvelles fonctions dans le secteur du transport aérien, Michael Joseph est resté profondément attaché au secteur des services financiers. Dans un entretien accordé au site d’information capacitymedia, suite à son entrée dans le conseil d’administration de MFS Africa, il a déclaré : « Je suis très passionné par l’inclusion financière en Afrique».

Pour Dare Okoudjou, le président-directeur général de MFS Africa, l’entrée de Michael Joseph au sein de l’entreprise est une énorme opportunité. « Michael est le père du Mobile Money. Son expérience dans le succès du M-Pesa en service quasi-omniprésent au Kenya et dans de nombreux autres marchés de Vodafone, a contribué à créer un écosystème riche, qui sera une valeur inestimable pour la croissance de MFS Africa. S’inspirer des enseignements tirés du M-Pesa et les appliquer dans toute la région nous aidera à réaliser notre mission entière: étendre les services financiers sur mobile afin qu’ils servent aux millions de personnes non ou sous-bancarisées en Afrique », s’est-il réjoui.

Par Muriel Edjo pour l’Agence Ecofin

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Beaugas de ICT Media

Cameroun : avec Media 4 Peace et l’UAR, ICT...

– Générer des images avec Meta.ai ; Utiliser Copilot ou Quillbot pour corriger, traduire et résumer les articles...

Côte d’Ivoire : Le Conseil de ministres adopte le...

Côte d’Ivoire : Le Conseil de ministres adopte le projet autorisant le traitement des données à caractère...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d’une...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d'une croissance rapide