Linda Faraj : « A travers Benin Trip, nous impactons déjà notre communauté… »

0
Linda Faraj : « A travers Benin Trip, nous impactons déjà notre communauté… »
Linda Faraj : "Nous misons sur les villageois et ce qu'ils ont à offrir au monde."

[Digital Business Africa] – Titulaire de deux Masters en International Business Management et en Tourisme, Linda FARAJ, née d’un métissage culturel bénino-palestinien, est une amoureuse des expériences inédites. Fortement attachée à la culture, cette aventurière au féminin crée en 2017, « Benin Trip », une plateforme digitale qui promeut, à travers une série de voyages, la découverte du Bénin.

Convaincue que la promotion du tourisme intérieur et de la culture béninoise reste la clé de voûte pour mieux révéler le Bénin au Béninois et au monde, Linda et son équipe organisent périodiquement des voyages à travers le Bénin.

Depuis son lancement, « Benin Trip » a déjà organisé plus d’une quinzaine de voyages sur Avlo, Lokoli, Ouidah, etc. avec à chaque fois, un focus sur la promotion de la culture locale (culinaire, vestimentaire, ethnique…).

Un prochain voyage à la découverte de la Pendjari, plus grand parc animalier de l’Afrique de l’ouest est prévu du 03 au 06 mai 2019 dans le Nord du Bénin.

En appui aux voyages organisés, « Benin trip » a lancé il y a quelques mois « Trésors révélés », une web émission qui promeut la consommation locale et reçoit périodiquement des influenceurs, ou personnalités béninoises qui viennent faire découvrir ou apprécier à la communauté, un produit, un service, “Made in Benin”.

A la suite de ce texte tiré de l’initiative FemmeDigitale.BJ lancée par le ministère de la Communication et de l’Economie numérique et la Direction de la Communication de la Présidence de la République du Bénin, Digital Business Africa a choisi de donner la parole Linda Faraj qui précise ses projets, explique ses ambitions et interpelle, à sa manière, le président de la République, Patrice Talon.

Digital Business Africa : Benin Trip est une initiative qui permet de découvrir le Bénin autrement. Pouvez-vous nous présenter en détails ce qu’est Benin Trip ?

Linda Faraj : Benin Trip a pour but est de mettre en lumière les villages et régions du Bénin. Cela se fait par trois moyens : Premièrement, par la création de circuits touristiques. Nous organisons des micro-aventures privées, mais également des trips publics de façon périodique. Le prochain sera un safari au parc Pendjari du 03 au 06 mai 2019. Les béninois sont notre cible principale, mais nous avons la plupart du temps un mix entre Béninois et étrangers sur nos trips.

Deuxièmement, par la valorisation des produits locaux faits par les villageois. Ceci s’opère à-travers la marque “Trésors de nos régions”. Ces produits respectent des critères bien définis: ils doivent être bruts, faits avec les matières premières de la région par les villageois et obtenus suivant un procédé traditionnel. Le premier produit choisi a été l’huile de coco vierge du village Avlo à Grand-Popo. Le packaging est conçu de telle sorte que l’acheteur ait envie de découvrir le village, sa culture et ses habitants. Acheter les produits “Trésors de nos régions”, c’est contribuer au développement de l’économie des villages, découvrir les villages et régions du Bénin, puis apprendre sur les cultures béninoises et les hommes et femmes qui perpétuent les traditions.

Digital Business Africa : Vous avez également une web-émission qui va également dans le même sens…

Linda Faraj : Effectivement, c’est notre troisième moyen de mettre en lumière les villages et régions du Bénin. La web émission « Trésors Révélés » promeut les produits fabriqués au Bénin et le tourisme. L’idée est de mettre en lumière les villages et localités du Bénin, mais également les lieux à connaître à Cotonou et dans les autres villes dans un premier temps. Puis, de faire tester des produits « made in Benin » et “Made in Africa”.

Le premier épisode de Trésors révélés sur YouTube

Deux invités présents à chaque émission ont la possibilité de toucher, sentir, goûter les produits et donner leur avis et coup de cœur. Le format de l’émission comporte trois rubriques : Un quizz sur les régions du Bénin : les invités tirent au hasard un nom de village/ville et donnent deux informations intéressantes sur la localité tirée. Destination préférée : les invités disent chacun à leur tour leur endroit favori au Bénin et donnent les raisons de ce choix. Test et dégustation : dans cette rubrique les invités testent des produits faits au Bénin ou ailleurs en Afrique et donnent leur avis et coup de cœur.

Digital Business Africa : Quelle est la petite histoire qui se cache derrière cette initiative Benin Trip ? Comment est-elle née ?

Linda Faraj : C’est une longue histoire due à un heureux concours de circonstances ! Je devais faire mon stage de fin d’études de tourisme en 2017 pour valider ce Master. Alors que j’étais sensée le faire au Vietnam avec une camarade de classe, j’ai trouvé un stage par hasard au Bénin, à l’ANPT (Agence Nationale de Promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme), agence de la Présidence qui s’occupe des projets touristiques du PAG. J’ai donc fait le choix d’aller au Bénin finalement.

Le stage s’est déroulé de février à août 2017 (six mois) et j’ai eu la chance d’effectuer plusieurs missions sur le terrain. J’allais en mission avec « les chargés de …» et nous allions rencontrer les maires. Nous avons également rencontré des préfets pour vulgariser les projets touristiques du PAG. J’ai découvert beaucoup de villages et zones que je ne connaissais pas. J’ai alors réalisé que je ne connaissais pas vraiment le Bénin. Donc, quand j’allais en mission, je prenais plein de photos et vidéos que je postais sur les réseaux sociaux. Mes amis voyaient tout cela et s’étonnaient : « Mais, ça c’est le Bénin ? C’est super beau ! Je voudrais venir avec toi ! »

Vu que j’étais en mission, je ne pouvais pas les emmener avec moi ! Je me suis dit pourquoi ne pas organiser des trips ou des micro-aventures en une journée ? Pour aller découvrir avec des gens, parce que je ne voulais pas y aller toute seule… C’est de là que ça a commencé… Le premier trip a eu lieu en juin 2017. Cela m’a permis de rencontrer des personnes formidables au fil des trips. Des personnes que je ne connaissais que virtuellement pour la plupart. Outre le fait de découvrir le Bénin, les trips sont également l’occasion pour nos touristes de rencontrer des gens et d’élargir leur réseau.

Digital Business Africa : Pourquoi avoir choisi l’univers du web pour mieux faire connaître Benin Trip ?

Linda Faraj : L’utilisation des réseaux sociaux est indispensable aujourd’hui pour se faire connaître et créer une communauté. De plus, étant de la génération Y, c’était déjà une habitude quotidienne pour moi d’utiliser Facebook ou Instagram.

Digital Business Africa : Quel est votre parcours personnel ?

Linda Faraj : J’ai un Master en Tourisme avec spécialité développement responsable et Marketing des Territoires. J’ai un autre Master en International Business Management, du marketing classique avec une orientation Branding. Mon travail consiste à coordonner les projets de création de packaging pour de grands groupes. J’ai travaillé pour des entreprises telles que Candia, Sanofi, Kingfisher (le groupe de Castorama) et dans une agence internationale de branding. J’ai également effectué une formation en tatouage au henné naturel et jagua l’année dernière. Je n’hésite pas à investir en moi-même pour nourrir mes passions.

Digital Business Africa : Quels sont les plus grands succès de Benin Trip?

Linda Faraj : Les plus grands succès de Benin Trip sont les trips que ne faisons à Avlo, c’est la destination préférée de nos touristes ! Très peu de gens connaissaient ce village et nous pouvons dire humblement que nous avons contribué à le faire connaître aux Béninois.

Le safari sera certainement un succès aussi !

Nous misons sur les villageois et ce qu’ils ont à offrir au monde. Nous nous chargeons de sublimer leurs produits et grâce à ces derniers nous attirerons le monde à eux. Linda FARAJ

Digital Business Africa : Quel est à présent le projet réalisé qui fait votre fierté ?

Linda Faraj : L’huile de coco d’Avlo est notre premier produit brut valorisé et nous en sommes fiers. Ce qui nous différencie des autres est notre façon de vendre les villages et régions du Bénin. Nous misons sur les villageois et ce qu’ils ont à offrir au monde. Nous nous chargeons de sublimer leurs produits et grâce à ces derniers nous attirerons le monde à eux.

La web émission « Trésors Révélés » fait également notre fierté, nous avons déjà produit 9 épisodes sur fonds propres.

Digital Business Africa : Sur quel projet précis travaillez-vous en ce moment ?

Linda Faraj : En ce moment nous travaillons sur la réalisation de notre site internet, sur l’organisation du safari et sur le packaging du prochain produit de village.

Digital Business Africa : Quelles sont vos ambitions ?

Linda Faraj : A travers Benin Trip, nous impactons déjà notre communauté en mettant en valeur le Bénin touristiquement parlant. Nous le faisons aussi en insistant sur la préservation de nos cultures et de notre environnement. Nous contribuons déjà à la création d’emplois dans nos villages, ce qui réduira à court terme les inégalités et la pauvreté, puis considérablement à long terme l’exode rural. L’impact majeur est la mise en lumière des zones reculées de notre pays. Le modèle de Benin Trip pourra être repris dans d’autres pays d’Afrique.

Digital Business Africa : Comment le gouvernement devrait-il venir en aide aux jeunes entrepreneurs et innovateurs du pays ?

Linda Faraj : En répondant déjà à leurs besoins fondamentaux : l’accès à l’internet haut débit à prix correct, une fiscalité favorable, un réseau d’accompagnement et de financement. Mais, on peut déjà saluer le début d’initiative qu’est Sèmè City en terme d’accompagnement.

Mr le Président Patrice Talon, la présentation de votre impressionnant PAG en Décembre 2016 a créé un déclic en moi. J’y ai cru et ai même participé à la vulgarisation des projets touristiques durant mon stage à l’ANPT. Mais, à deux ans de la date estimée de fin des projets, nous ne voyons toujours pas ces musées et infrastructures touristiques sortir de terre. Nous sommes impatients de voir comment sera conduite la stratégie de communication touristique du Bénin…Linda FARAJ

Digital Business Africa : Quel est votre conseil aux jeunes entrepreneurs et aux innovateurs ?

Linda Faraj : Je ne suis pas la personne indiquée pour donner des conseils, mais je dirai quelque chose que j’applique envers moi-même au quotidien : il faut investir en soi pour mieux investir dans son entreprise. J’investis par exemple quotidiennement du temps en lecture sur diverses thématiques pour avoir de la matière à transmettre lors des trips et de la création de contenu sur les réseaux sociaux.

Digital Business Africa : En cinq phrases maximum, s’il vous était donné de rencontrer le président de la République, Patrice Talon, que lui diriez-vous ?

Linda Faraj : Mr le Président, la présentation de votre impressionnant PAG en Décembre 2016 a créé un déclic en moi. J’y ai cru et ai même participé à la vulgarisation des projets touristiques durant mon stage à l’ANPT. Mais, à deux ans de la date estimée de fin des projets, nous ne voyons toujours pas ces musées et infrastructures touristiques sortir de terre. Nous sommes impatients de voir comment sera conduite la stratégie de communication touristique du Bénin à l’international et enfin de ne plus avoir à systématiquement situer le Bénin par rapport au Nigéria à l’étranger. Si vous avez besoin d’un coup de main je suis disponible (rires).

Propos recueillis par Laurent ADJOVI, Digital Business Africa.

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici