Kenya : Avec un chiffre d’affaires en progression de 7,7%, Safaricom affiche sa bonne santé au premier semestre 2018

0

[Digital Business Africa] – Alors que les entreprises de télécommunications sont globalement sur une pente glissante en Afrique subsaharienne, l’opérateur kényan Safaricom affiche fière allure. Selon les résultats financiers de l’opérateur, son chiffre d’affaire a enregistré une progression de 7,7% au premier trimestre. Dans le même sillage, ses bénéfices avant intérêts et impôts (EBITDA) sur la même période ont enregistré une hausse de 18,7%. De manière générale, le total des revenus de l’opérateur tous segments confondus s’élèvent à 122,84 milliards de shillings, contre 114,43 milliards de shillings au cours de la même période en 2017. Sur le marché le bénéfice par action de Safaricom Kenya a enregistré une augmentation de 22%.

Tous ces bons chiffres de l’opérateur sont tirés par la croissance des services financiers et des données mobiles et fixes via M-Pesa, son célèbre service d’envoi, de réception et de paiement d’argent depuis le mobile. A lui seul, le service M-Pesa a vu ses revenus croître de 18,2% pour s’établir à 35,52 milliards de shillings au premier semestre 2018.

Malgré ces bons résultats, Safaricom dit ne pas être très confiant de maintenir une telle croissance au cours des années à venir. Ceci, en raison de la hausse annoncée des taxes sur la téléphonie mobile et des données sur les activités. Ainsi, la taxe collectée sur les frais de transfert d’argent passera de 10 à 12%. Selon Bob Collymore, le directeur général de Safaricom Kenya, en plus de ralentir l’activité une telle mesure fiscale viendra en contradiction même de l’objet de la conception de M-Pesa : un système de paiement pour les plus pauvres, et les moins bancarisés. Seulement, jusqu’ici, en dépit de l’opposition à cette nouvelle mesure, le gouvernement n’a pas reculé d’un pouce.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici