Gabon : l’Arcep accuse Gabon Telecom et Airtel d’avoir déserté les zones rurales

0
Le siège de Gabon Telecom. | © Gabonreview

[Digital Business Africa] –  Le 17 octobre 2018, l’Agence de régulation des communications électronique et des Postes (Arcep) du Gabon a rendu publique son audit annuel sur la qualité de service fournie par les opérateurs télécoms présents sur le marché national. Si dans certains cas, le régulateur enregistre des améliorations  notables, il note surtout que les principaux opérateurs du pays, notamment Gabon Telecom et Airtel délaissent délibérément les zones rurales à faible densité de population et les axes routiers dans leur couverture réseau. A la place, ils densifient leurs efforts de couverture dans des zones densément peuplées et par conséquent plus rentables, à l’instar de Libreville, Franceville ou Port-Gentil.

Une réalité qui s’inscrit en forte contradiction des engagements pris par ces opérateurs dans leurs cahiers de charge. Dans son audit, l’Arcep note que les zones rurales et les axes routiers enregistrent des taux de coupure exceptionnellement élevés. Il y a deux ans, un audit réalisé était déjà arrivé à la conclusion de la faible couverture des zones rurales. A l’époque, le gouvernement avait accordé aux opérateurs un délai de deux ans pour rectifier le tir.

Entre temps, pour aider les opérateurs, il a consenti à des investissements importants tels que la mise en place du backbone national entre Libreville et Franceville qui devrait réduire les coûts d’investissements des différents opérateurs pour assurer une couverture maximale et stable du réseau sur les axes routiers. Aussi, l’Arcep avait accepté d’alléger  les amendes des opérateurs pour les inciter à investir dans les zones rurales. Mais visiblement, deux ans après, rien n’a évolué, d’où la colère du ministre de l’Economie numérique.

Notons pour souligner que l’audit de l’Arcep a été réalisé par le cabinet PMI Conseil. Dans sa démarche, le cabinent indique être passé dans plus de 29 villes du pays. Dans les villes en question, il a réalisé des tests d’appels, et de téléchargement de données en 2G, 3G, et 4G, afin d’en mesurer la qualité, et le taux de coupure.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici