Le Français Thales s’exporte au Maroc avec un centre de compétence industriel 3D

(TIC Mag) – Le géant français des technologies Thales a annoncé l’inauguration le 7 septembre 2017 à Casablanca au Maroc de son premier centre de compétence industriel spécialisé dans les impressions 3D métallique. Un nouveau site qui permettra au groupe de répondre plus réactivement à sa demande et à sa clientèle internationale.

D’après le journal français la tribune.fr qui révèle l’information, cette installation a coûté un investissement de l’ordre de 15 à 20 millions d’euros, un montant qui englobe les frais d’aménagement immobiliers, les machines imprimantes (deux pour l’instant), les différents équipements et la formation des ingénieurs. Sur le moyen terme, Thales entend installer dans cette usine de Casablanca dix machines gérées par 20 à 25 ingénieurs.

On apprend également du journal que le groupe Thalès a déjà recruté cinq ingénieurs marocains qui ont ensuite été formés en Belgique pour répondre aux besoins de sa nouvelle usine. Une usine qui s’étend sur 1 000 m2 dans la zone Midparc de Casablanca réservée aux industries aéronautiques et spatiales. Le site est également proche de l’aéroport international Mohammed V et du Port de Casablanca, ce qui devrait permettre de faciliter l’exportation des produits issus de l’usine.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Protection des données : L’APDP Bénin s’inspire au Maroc 

Protection des données : L’APDP Bénin s’inspire au Maroc 

Guinée : Huawei organise le premier Guinea ICT and...

Guinée : Huawei organise le premier Guinea ICT and Energy Mining Summit
Amadou Coulibaly

Côte d’Ivoire : le ministre Amadou Coulibaly à la...

– « Stop au sorcier numérique ! » C’est le slogan choisi par le ministre de la...