Accueil INNOVATION E-agriculture Agriculture : La BAD veut un recours plus accru aux innovations technologiques

Agriculture : La BAD veut un recours plus accru aux innovations technologiques

[Digital Business Africa] –La Banque africaine de développement (BAD), la Fondation africaine pour la technologie agricole (AATF, en anglais) et plusieurs donateurs ont annoncé la mise en place, depuis le 13 décembre 2018, d’un groupe de haut niveau dont la mission sera de réfléchir à comment lutter efficacement contre la sècheresse dans les exploitations agricoles africaines par les innovations technologiques. Il veillera également à trouver des partenariats public-privé qui devront produire des technologies répondant aux besoins des petits exploitants agricoles du continent.

Selon le Dr Ousmane Badiane, le président de l’AATF, l’objectif de ce groupe d’experts est d’accélérer l’accès des agriculteurs africains à des innovations susceptibles d’accroître durablement la production alimentaire. D’après lui, il est très important, voir indispensable d’« agir résolument pour rompre le statu quo qui empêche les agriculteurs africains d’accéder aux technologies potentiellement transformatrices ».

Pour atteindre cet objectif, la Fondation travaille en étroite collaboration avec les développeurs et les régulateurs. Notons que jusqu’ici, l’initiative TAAT (pour Technologies pour la transformation de l’agriculture africaine de la BAD fournit 1 milliard de dollars pour rendre les nouvelles technologies largement accessibles aux agriculteurs africains. Selon la BAD, avec une combinaison judicieuse de technologies et d’investissements, « les agriculteurs et les agro-industries africains pourraient créer un marché alimentaire d’un billion de dollars d’ici 2030».

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

1 COMMENTAIRE

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/4blXgxV0oP

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/C5YxymI71c

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique - https://t.co/cZWVdAzbjA

Voir plus...

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique

- Les technologies numériques ne connaissent pas de frontières. Elles transcendent les frontières, les secteurs et les disciplines, ouvrent de nouvelles perspectives qui transforment...

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L'édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...