Afrique du Sud : Microsoft lance Head Start, un accélérateur de startups technologiques

0

[Digital Business Africa] À l’occasion de la Global Entrepreneurship Week, Microsoft a annoncé le lancement de Head Start, un accélérateur de startups destiné à aider les startups sud-africaines à développer leurs activités.

L’objectif principal du programme est d’aider les startups à obtenir ce dont elles ont besoin pour développer leur activité et transformer leurs idées en solutions concrètes et concrètes. Head Start permet aux jeunes entreprises d’accéder aux compétences, à la technologie, aux bons marchés, aux clients et aux canaux, et aide en définitive les entrepreneurs à peaufiner leur vision. Le programme offre une gamme de qualifications et de certifications reconnues internationalement.

En plus de fournir les bonnes ressources, Head Start fournit également du mentorat par le biais d’entraîneurs et de mentors axés sur le développement des compétences dans des domaines tels que le développement d’applications, les données et l’IA, DevOps, les plates-formes cloud, la sécurité, le support juridique et le développement commercial. Ceux-ci sont divisés en trois catégories principales, qui sont : Technologie, Business, Juridique.

En aidant les startups de cette manière, elles ont accès à une multitude de ressources pour les aider dans leur cheminement, mais elles ont également la possibilité de faire partie du réseau de partenaires Microsoft et, ce faisant, de faire instantanément partie d’une communauté mondiale. Lionel Moyal, responsable des partenaires commerciaux chez Microsoft Afrique du Sud, indique que les avantages commerciaux pour les startups technologiques sont multiples et immédiats. Il fournit aux candidats des informations, des outils, des ressources et des programmes qui les aideront à impressionner les clients et à stimuler la croissance d’une manière qui aurait autrement été inimaginable.

« En connectant les startups technologiques à un réseau mondial de clients, d’architectes cloud, d’experts en développement des affaires et aux technologies cloud les plus récentes », a déclaré Moyal. « Microsoft souhaite former et faire évoluer ces startups en partenaires Microsoft à part entière. » Le programme ne cherche pas seulement à créer des partenaires Microsoft, mais aussi à cultiver l’écosystème des start-up sud-africaines pour en faire quelque chose de plus dynamique et de plus diversifié et à combler les lacunes en compétences qui n’ont pas été contrôlées depuis trop longtemps.

Par Gaëlle Massang

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici